risque-nutrition-santeUn étudiant sur cinq ne prend que deux repas par jour, deux déclarent être préoccupés par son poids et 95 % des étudiants grignotent au cours de la journée.

On constate un véritable problème de « mal bouffe », l'apparition des fast-foods avec « l'American way of life » n'arrange rien, ni le passage à la vie étudiante qui peut bouleverser certaines horloges biologiques.

Combiner une activité physique régulière avec une alimentation adaptée contribue à limiter la prise de poids mais également un certain nombre de problèmes de santé comme les cancers, le diabète, l'excès de cholestérol, les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose.

L'ANFAR rassemble des professionnels de la santé pour organiser ces actions de sensibilisation.

Source FAGE.